Ecole de musique de Valognes.png
Jazz des années 30 bis.png

Réponse 1 :

Le Mississipi.

Au début du xxe siècle, le blues se développe dans le Delta du Mississippi et est largement diffusé à partir de 1920 avec entre autres le premier enregistrement de Mamie Smith. Tout droit échappés d’un vieux juke joint des bords du Mississippi, le swing et le blues aux trousses, Mama Shakers ne fait pas semblant. Puisant sa musique dans les racines du Jazz, du blues ou des work songs des années 20 et 30, Mama Shakers redonne un puissant coup de jeune à un style centenaire mais ô combien inaltérable.

Réponse 2 :

Le blues.

Le jazz est un genre musical originaire du Sud des États-Unis, créé à la fin du xixe siècle et au début du xxe siècle au sein des communautés afro-américaines.

Il émerge à partir d'autres genres musicaux, dont le ragtime, la marche, le negro spiritual et le blues.

Le terme Blues vient de l'expression anglaise « Blue Devils », littéralement « diables bleus » qui signifie idées noires, d'où est née l'expression « avoir le blues ». Ce style musical est à l'origine un chant populaire issu d'une culture orale qui a évolué sur une longue période. Celui-ci serait apparu aux États-Unis durant la guerre de Sécession dans les plantations de coton du Delta-Mississipi où les cris, les appels et les chants de travail avaient pour fonction de rythmer le labeur. C'est avant tout la musique des noirs durant l'esclavage.

Réponse 3 :

Le washboard ( ou planche à laver ).

La planche à laver (en anglais : washboard) ou frottoir en langue cajun de Louisiane, est un instrument de musique frotté apparu à La Nouvelle-Orléans. C'est un ustensile sanitaire détourné de sa fonction originelle et adapté à un jeu musical par le détournement d'autres objets usuels, tels des dés à coudre.