Ecole de musique de Valognes.png
Garde républicaine.png

Réponse 1 :

 

Dès 1805, la Garde de Paris participe aux campagnes de l'Empire. Pour Napoléon Ier, « une troupe chargée de maintenir l’ordre au dedans ne doit pas être privée de l’honneur de servir la grandeur de la Patrie au dehors. Elle ne reviendra que meilleure et plus respectée ».

Réponse 2 :

 

La Garde républicaine est une branche de la Gendarmerie nationale qui assure des missions d'honneur et de sécurité au profit des plus hautes autorités de l'État en France, ainsi que des missions de sécurité au profit du public. Elle concourt également au rayonnement culturel de la France avec ses formations musicales et ses formations spéciales. Enfin, elle exécute des missions d’assistance, de formation et de coopération, tant en France qu’à l’étranger.

Réponse 3 :

 

L'orchestre de la Garde républicaine, dont l’origine remonte à 1848, est composé de 120 musiciens professionnels issus des conservatoires nationaux supérieurs de Paris et de Lyon.

Consulter des photographies de l'orchestre

Harpe et violoncelle.png

Réponse 1 :

La harpe celtique est un instrument de musique à cordes ancien, répandu en Irlande (cláirseach), en Écosse (clársach), au Pays de Galles (telyn), en Bretagne (telenn) et en Galice (Espagne), pour jouer et accompagner la musique celtique. Elle jouit d'un regain de popularité en Bretagne depuis les années 1950. Plus petite que la harpe de concert, elle est plus maniable. Elle possède un répertoire propre né de l'époque où elle était l'instrument des musiciens ambulants. Elle fait notamment partie des symboles de l'Irlande.

Réponse 2 :

La harpe andine (arpa andina) est un instrument important du patrimoine musical péruvien et sur toute la Cordillère des Andes. Importée par les Conquistadores, elle a été adaptée pour répondre aux besoins d'expression musicale propres à la région.

Réponse 3 :

La harpe classique

Famille : cordes pincées

Descriptif : d’une forme plutôt triangulaire, quarante-sept cordes de différentes tailles y sont tendues pour produire les notes. Plus une corde est courte, plus elle est aigue. Il y a également sept pédales qui modifient la longueur des cordes afin de produire les altérations (dièse et bémol). Pour en jouer, il faut pincer les cordes avec la pulpe des doigts.

Origines : c’est un instrument très ancien, qui daterait certainement de l’Antiquité. On retrouve dans l’Ancien Testament une évocation de la « harpe de David ».

Nom du musicien : harpiste

Amérique latine.png

Réponse 1 :

Le Condor des Andes est un symbole national pour le Pérou, l'Argentine, la Bolivie, le Chili, la Colombie et l’Équateur et joue un rôle important dans le folklore et la mythologie des régions andines.

Réponse 2 :

Le charango est un instrument à 10 cordes (5 cordes doubles) que l'on trouve principalement en Bolivie, en Argentine, au Pérou et au Chili, dont l'ancêtre serait la vihuela des conquérants espagnols.

Réponse 3 :

Les sikus.

Largement répandu en Amérique du sud, le siku (ou sicu) est la plus connue des flûtes de Pan d'Amérique du sud. Présent dans les régions qui constituaient jadis l'empire inca, on le trouve essentiellement au Pérou, en Bolivie, et dans le nord de l'Argentine, notamment au sein des communautés quechua, aymara et colla.
Ceux qui jouent le siku sont appelés sikuris.

Curious Band.png

Réponse 1 :

Irlande ou Ecosse.

Depuis 2015, The Curious Bards réunit cinq musiciens amoureux des musiques traditionnelles du monde gaélique et celte.  Cinq instrumentistes issus du monde de la musique ancienne et des prestigieux conservatoires de Lyon, Paris et Bâle. Un même cheminement où chacun, depuis plusieurs années, a intégré dans sa pratique et son parcours professionnel, la musique traditionnelle irlandaise et écossaise.

Réponse 2 :

Le gaélique.

Les langues gaéliques ou goïdéliques forment un rameau des langues celtiques insulaires, distinct du groupe des langues brittoniques. Elles comprennent :

Réponse 3 :

La harpe.

Les armoiries de l'Irlande sont, actuellement, la harpe.

La harpe était connue comme symbole de l'île d'Irlande depuis le xiiie siècle et était apparue comme monnaie anglo-irlandaise en 1536 sous le règne d'Henri VIII et représente le troisième quart des Armes royales du Royaume-Uni.

Jazz des années 30 bis.png

Réponse 1 :

Le Mississipi.

Au début du xxe siècle, le blues se développe dans le Delta du Mississippi et est largement diffusé à partir de 1920 avec entre autres le premier enregistrement de Mamie Smith. Tout droit échappés d’un vieux juke joint des bords du Mississippi, le swing et le blues aux trousses, Mama Shakers ne fait pas semblant. Puisant sa musique dans les racines du Jazz, du blues ou des work songs des années 20 et 30, Mama Shakers redonne un puissant coup de jeune à un style centenaire mais ô combien inaltérable.

Réponse 2 :

Le blues.

Le jazz est un genre musical originaire du Sud des États-Unis, créé à la fin du xixe siècle et au début du xxe siècle au sein des communautés afro-américaines.

Il émerge à partir d'autres genres musicaux, dont le ragtime, la marche, le negro spiritual et le blues.

Le terme Blues vient de l'expression anglaise « Blue Devils », littéralement « diables bleus » qui signifie idées noires, d'où est née l'expression « avoir le blues ». Ce style musical est à l'origine un chant populaire issu d'une culture orale qui a évolué sur une longue période. Celui-ci serait apparu aux États-Unis durant la guerre de Sécession dans les plantations de coton du Delta-Mississipi où les cris, les appels et les chants de travail avaient pour fonction de rythmer le labeur. C'est avant tout la musique des noirs durant l'esclavage.

Réponse 3 :

Le washboard ( ou planche à laver ).

La planche à laver (en anglais : washboard) ou frottoir en langue cajun de Louisiane, est un instrument de musique frotté apparu à La Nouvelle-Orléans. C'est un ustensile sanitaire détourné de sa fonction originelle et adapté à un jeu musical par le détournement d'autres objets usuels, tels des dés à coudre.

Accordéon et guitare bis.png

Réponse  : 1

L’harmonium est un instrument de musique à vent, à anches libres, à clavier et à soufflerie. Il fait donc partie de la famille des instruments à clavier et de celle de l'orgue et de l'accordéon.

Réponse 2 :

L’harmonica est un instrument de musique à vent, de la famille des boisà anches libres, fonctionnant sur le même principe que l'accordéon : des anches (lamelles) métalliques de longueurs différentes, produisent les notes en vibrant au passage de l'air, soufflé par la bouche ou aspiré, cette configuration étant peu fréquente pour un instrument à vent.

D'une tessiture normale de trois octaves, il se décline en trois grandes familles :

  • l'harmonica diatonique simple ;

  • l'harmonica diatonique double (appelé aussi trémolo) ;

  • l'harmonica chromatique.

Réponse 3 :

Espagne.

La guitare est un instrument très ancien et les premières archives mentionnant la guitare datent du 14ème siècle. Dans sa forme la plus ancienne, elle avait trois cordes doublées (paires), plus une seule corde (la plus haute). La guitare a probablement des origines espagnoles, où au 16ème siècle, elle était populaire parmi les classes moyennes et inférieures de l’aristocratie, un instrument de forme semblable et ascendance avec six cordes doublées.

Musique mélangée bis.png

Réponse  :

16 instruments.

Quiz patrimoine.png
Quiz patrimoine ter.png